Comment réparer un bardeau d’asphalte?

Éléments essentiels de votre toiture, les bardeaux d’asphalte peuvent s’user avec le temps et à cause des conditions météorologiques rudes du Québec. Il est donc important de les maintenir en bon état et donc de les réparer ou de les remplacer.

Ce travail technique nécessite une certaine expertise et un savoir-faire particulier. Il est primordial de mener à bien ce travail pour protéger votre toiture et éviter tout problème.

Afin de vous aider à réaliser la réparation de vos bardeaux de toiture, l’équipe des Couvreurs Duro-Toit vous expliquent comment réparer un bardeau d’asphalte.

Les signes qu’il faut réparer vos bardeaux d’asphalte

Pour savoir quand procéder au changement ou à la réparation des bardeaux d’asphalte, encore faut-il savoir reconnaître les signes qu’il faut les remplacer ou les réparer!

Une décoloration visible

Une exposition accrue au soleil, notamment pour les maisons orientées vers le Sud, peut engendrer la décoloration des bardeaux d’asphalte. . Les conséquences, bien qu’elles soient d’ordre majoritairement esthétique, peuvent être le signe de lacunes plus graves encore. Pour cette raison, il est recommandé d’investiguer dès qu’un tel signe de dégradation est constaté.

Si vous constatez une telle décoloration, il faudra songer à refaire votre toiture en bardeau.

Le bris ou le soulèvement des bardeaux

Le bris ou le soulèvement des bardeaux d’asphalte est un autre indice d’usure à ne pas prendre à la légère. Ces éléments dénotent en effet une défectuosité du revêtement de la toiture, une installation inappropriée ou encore un problème de surchauffe du toit dû à une mauvaise isolation ou ventilation. L’hiver, de telles altérations aux bardeaux d’asphalte sont susceptibles de conduire entre autres à des infiltrations.

La perte de granule ne doit pas être considérée comme un bris, mais elle souligne toutefois le processus de vieillissement avancé des matériaux. Le gondolement des bardeaux d’asphalte est lui distinct de leur soulèvement et propose plutôt le travail ou le mouvement du support sur lequel ils se trouvent. Si la base est faite de bois, il est possible que son enflure ou sa contraction soit les résultats de l’humidité. Il ne faut donc pas prendre la chose à la légère!

L’arrachement des bardeaux

L’arrachement de sections de bardeaux d’asphalte est bien souvent le résultat de dommages causés par le vent ou autres conditions climatiques violentes. Il est aussi possible d’arracher soi-même des sections, lors de l’entretien ou du déneigement de la toiture si des outils ou techniques inadéquates sont employées.

Un manque de colle ou de clous pour fixer les bardeaux peut également être à l’origine d’un tel problème. Peu importe la raison, les parties manquantes doivent être remplacées sans délai, pour éviter que des problèmes plus grands ne se propagent à toute la toiture. Auquel cas, vous devrez changer l’entièreté des bardeaux d’asphalte.

Bien que l’usure des bardeaux d’asphalte soit liée au temps et est inévitable, sachez qu’il existe des bardeaux plus durables que d’autres. Pensez-y lors du choix de votre bardeau de toit.

La présence de mousse et d’humidité

Souvent, la présence d’humidité sur les toits ne se voit que par l’apparition de mousse sur les bardeaux d’asphalte. Cependant, des taches noires ou brunâtres sont aussi parmi les symptômes que l’humidité dans la toiture s’est propagée jusqu’au revêtement. Il est d’ailleurs probable qu’une réfection complète soit nécessaire, afin d’éradiquer le problème. Pour en avoir le cœur net, une inspection de la toiture par un expert est nécessaire. Lui seul saura vous aiguiller correctement.

Comment réparer un bardeau d’asphalte : la méthode à suivre

Pour réparer un bardeau d’asphalte, voici la méthode à suivre :

1 – Enlever le joint hermétique du bardeau : rompre les joints est nécessaire afin de pouvoir par la suite enlever les clous du bardeau.
2 – Retirer les clous : utilisez un outil faisant levier afin de pouvoir retirer les clous qui maintiennent en place le bardeau.
3- Enlever le bardeau endommagé : une fois le joint et les clous du bardeau retirés, vous pouvez maintenant enlever le bardeau de toit qui est endommagé.
4 – Poser le nouveau bardeau : après avoir enlevé le bardeau et nettoyé l’espace, vous pouvez dès lors placer le nouveau bardeau d’asphalte.
5 – Clouer et sceller le nouveau bardeau : De la même manière que vous avez enlevé le joint et les clous du bardeau, il va maintenant falloir les remplacer. Clouez le bardeau d’asphalte au toit et appliquez le joint afin de le rendre hermétique. L’installation de bardeaux d’asphalte nécessite une certaine minutie, alors allez-y en douceur.

Et voilà, vous savez maintenant comment réparer un bardeau d’asphalte ! Vous l’avez vu, il s’agit d’un travail relativement accessible, même aux moins bricoleurs d’entre nous.

Attention : Ne tentez en aucun cas d’installer votre nouveau bardeau d’asphalte par-dessus le bardeau existant. Pour conserver une bonne imperméabilité, il est impératif de poser le bardeau sur une surface plane et égale. Poser son bardeau par-dessus l’ancien est donc une très mauvaise idée.

Contactez les couvreurs Duro-Toit pour la réparation de vos bardeaux d’asphalte

Savoir comment réparer un bardeau d’asphalte n’est pas une tâche bien complexe. En effet, cela ne nécessite pas d’outils ou d’équipement particuliers. Il vous faut seulement suivre scrupuleusement la bonne méthode pour remplacer et réparer le bardeau endommagé.

Bien que simple, ce travail ne peut pas toujours être réalisé par tous. En effet, en œuvrant en hauteur sur votre toit, vous pouvez vous mettre en danger et il est nécessaire de savoir enlever et remplacer les bardeaux correctement et de façon sécuritaire. De ce fait, faire appel à ses couvreurs spécialisés est la meilleure des solutions.

Contactez les Couvreurs Duro-Toit dès maintenant. Notre équipe se fera une joie de procéder à la réparation de vos bardeaux d’asphalte. Et cela en toute sécurité et en appliquant les bons gestes, afin de protéger votre toit.

1 Commentaire(s)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *