Quels sont les facteurs à prendre en compte pour choisir la pente de toit ?

Que ce soit pour une nouvelle construction ou lors de travaux majeurs sur une toiture, le choix de la pente ne doit pas être dû au hasard. Quelle que soit la nature de la modification, il vous faudra connaître les facteurs et les normes en vigueur pour déterminer l’inclinaison adéquate.

Notre équipe de couvreurs d’expérience vous livre ses conseils pour vous aider à choisir la pente de toit la plus adaptée à votre projet.

Qu’est-ce qui définit la pente d’un toit ?

Saviez-vous que même les toits plats ont en réalité une légère inclinaison ? En fait, l’ajout d’une pente sur un toit plat favorise une évacuation efficace de l’eau de pluie et de celle issue de la fonte de la neige.

Cependant, on considère généralement qu’un bâtiment possède un toit en pente lorsque l’inclinaison de celle-ci est égale ou supérieure à 2:12 ou 16,7 %.

Pourquoi choisir une toiture en pente ?

Avant de déterminer la pente de votre future toiture, il est important de comprendre ce qu’implique la construction d’un toit plus ou moins incliné.

Un angle d’inclinaison plus important permet à l’eau de s’écouler plus facilement. Cela empêche l’humidité et les déchets d’arbres, comme les branches, de s’accumuler sur votre toit et d’y causer des dégâts. Au-delà de l’aspect technique, les toits à forte pente offrent également plus d’espace pour aménager un grenier dans les combles.

Mais attention, les toits à forte pente ne sont pas aussi faciles et sûrs d’accès lorsqu’un entretien ou une inspection de toiture s’impose. C’est pourquoi les coûts d’entretien peuvent être un peu plus élevés pour les toits à forte inclinaison.

Vous devez aussi savoir que plus une toiture est inclinée, plus la surface à recouvrir avec un revêtement de toiture sera grande. Cela signifie qu’en règle générale, le prix d’un nouveau toit en pente va croître proportionnellement à son inclinaison.

Normes et règlements concernant les pentes de toit

Si vous avez déjà choisi votre revêtement de toiture, il est important de savoir que certains matériaux ne peuvent pas être installés sur n’importe quel toit en pente. Si la pente est trop douce, leur efficacité sera moindre, augmentant du même coup les risques d’infiltration d’eau dans le toit en pente.

Par exemple, pour pouvoir la couvrir de bardeaux en bois, votre toiture devra posséder une pente d’un ratio minimum de 1 : 4.

Le degré de la pente que vous devriez créer varie donc selon les caractéristiques de votre toiture, tel qu’exposé dans le tableau 9.26.3.1 du code national du bâtiment :

Vous devez aussi savoir que certains arrondissements ont des exigences particulières que vous devrez respecter. Celles-ci peuvent varier en fonction du type de toit et de bâtiment (patrimonial, commercial, etc.).

Pour choisir la bonne pente de toit, demandez conseil auprès des Couvreurs Duro-Toit

En résumé, pour choisir la bonne pente de toit, il ne faut négliger aucun détail. Il en va de l’efficacité et de la conformité de votre nouvelle toiture.

En ce sens, il pourrait être judicieux de demander conseil auprès de spécialistes des toits en pente comme les Couvreurs Duro-Toit. Ces experts possèdent les qualifications requises pour répondre à vos moindres questions et vous guider dans votre projet.

0 Commentaire(s)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *