Il n’y a pas de mauvais type de revêtement. L’important est de sélectionner le revêtement adéquat aux besoins du bâtiment. Par exemple, il est conseillé d’opter pour une membrane plus flexible lorsque la structure du bâtiment est portée à bouger davantage pendant les changements de température. Dans le cas d’un toit-terrasse ou d’un toit vert, il est préférable de vous renseigner auprès d’un conseiller technique.

Plus d'articles

Toiture plate et membrane élastomère

Membrane élastomère : qu’est ce que c’est ?

 27 février 2024
Les toits plats sont une caractéristique commune des bâtiments commerciaux, offrant des solutions pratiques et esthétiques pour l’architecture moderne. Avec le temps, la[...]
Lire l'article
Toiture en membrane EPDM

Membrane EPDM : qu’est-ce que c’est ?

 9 février 2024
La membrane EPDM, un revêtement de toiture innovant et durable, s’est imposée comme une solution de choix pour les toits plats et à[...]
Lire l'article

Comment gérer l’accumulation de neige sur le toit ?

 20 janvier 2024
Depuis quelques semaines, les chutes de neige sont arrivées au Québec, et les belles images qui vont avec. Mais ces images pourraient vite[...]
Lire l'article